Skip to main content

Amy Jeanne, une blogueuse à l’état pur

 

Elle fait partie des rares blogueuses présentes dans la blogosphère sénégalaise. Son fort, c’est Twitter. Pas de blogs, ni de sites internet. Agée de 22 ans, cette demoiselle aux dents blanches et au teint café au lait est étudiante en deuxième année de Marketing et Communication à l’Ecole supérieure polytechnique de Dakar.
Elle a été impressionnée par la rapidité et le partage instantané des informations sur le réseau social. « Des amis me parlaient souvent de twitter. Au début je ne savais pas exactement à quoi cela servait. Mais depuis que j’ai commencé à twitter, j’y ai pris goût », avoue-t-elle. Depuis lors, le virus du blogging l’a contaminé. Sur Twitter , elle dévoile ses envies, partage ses informations et n’hésite pas à vous dire la vérité en face. « Issue d’un pays SOUS développé avec un cœur SUR développé. vivre ma vie et pas la rêver. Comme leitmotiv, musique, cinéma, culture et politique comme centres d’intérêt », peut-on lire sur son profil.
L’amour de la culture

Elle n’a pas eu tort, car la politique est aussi une passion. Mais ce qu’elle aime le plus c’est la culture. « Quand j’étais toute petite, je voulais être ministre de la Communication pour changer ce secteur », se souvient celle qui est divisée par l’amour d’un pays maternel, le Sénégal et les iles du Cap-Vert, d’où sont originaires ses parents. Elle a une double nationalité. Lui demander quel pays elle préfère, c’est la mettre dans l’embarras du choix. Finalement la réponse est simple « Je dirais 50/50, j’aime les deux pays ». dit-elle
« Sur le terrain je suis toujours la seule fille »

Son téléphone toujours en main, Amy Jeanne participe de manière engagée et citoyenne à la couverture de la présidentielle sur Twitter. Depuis le début des manifestations, elle informe son petit réseau sur la toile. Sa particularité est qu’elle est tout le temps sur le terrain. « Je suis toujours la seule fille et je m’en réjouis », soutient-elle toute souriante. Blessée lors des manifestations contre la candidature de Wade, Amy Jeanne se veut une blogueuse à l’état pur.
Comme une actrice dans un théâtre du défunt Ousmane Sembene (son idole) , Aamyjane tente de se ressourcer avec une collection de documentaires de l’auteur. Son rêve a évolué aujourd’hui. De la culture, Amy Jeanne est passée a une autre étape plus décisive. Elle ne souhaite qu’une chose, le départ de Wade. « Je ne veux plus de Wade comme président, car il est temps qu’il parte. Si cela se réalise pendant cette élection ce serait mon plus grand rêve », s’empresse-t-elle de dire.

 

The following two tabs change content below.
basile
Journaliste blogueur qui vit d’internet, je fais partie du cercle restreint des journalistes sénégalais qui s’activent pleinement dans le blogging. Actuellement journaliste à Seneweb.
basile

basile

Journaliste blogueur qui vit d’internet, je fais partie du cercle restreint des journalistes sénégalais qui s’activent pleinement dans le blogging. Actuellement journaliste à Seneweb.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.