Skip to main content

Wade, le mendiant…

Ce qui se passe au Sénégal est quand même hallucinant. La soif du pouvoir peut mener directement à une sénilité d’autant plus que la personne n’est qu’une machine. Le vieux président sortant Abdoulaye Wade (86 ans) ne veut pas quitter le succulent fauteuil Présidentiel. Il y règne sans partage depuis maintenant 12 ans. Aujourd’hui, se sentant menacer par son « fils » qui s’est battu contre lui au premier tour de la présidentielle, Wade veut l’éliminer sans condition au second tour. La méthode utilisée est celle des consignes de vote. Comme un petit mendiant, le président Wade, le plus diplômé des Africains de l’ouest, parcourt les villes religieuses à la quête de «ndiggël ». Sa première destination a été la ville sainte de Touba. Il est parti voir le Khalife Général des Mourides pour une soit disant visite de courtoisie. Etant un homme pieux, le Khalife n’a pas voulu se prononcer. Il fallait donc une autre alternative pour trouver des voix.

Lire la suite

Le sang coule …et Pendant ce temps ,le Pds riposte et accuse l’opposition

La coalition Fal 2012 (regroupant les partis de la mouvance présidentielle) ne se fait pas de soucis face aux évènements et manifestations organisées par l’opposition sénégalaise. En conférence de presse hier  à Dakar, les forces alliées, Fal 2012, ont tiré  à boulet rouge sur la presse internationale et ont réitéré  leur soutien à leur candidat avant de préciser que les élections se tiendront  à date échue.

La coalition Fal 2012 est déterminée à mener le combat pour des élections apaisées au Sénégal même si l’opposition s’insurge  contre la candidature de Wade validée par le conseil constitutionnel. Les fervents défenseurs du pds  ( parti au pouvoir) ont traité le M23 ( opposition sénégalaise )  de tous les noms d’oiseaux  pour avoir été la principale cause de la situation actuelle du Pays.  » Le Bureau des Fal 2012 a noté que devant les défaites enregistrées par la mouvance adverse, M 23 , affaibli et rongé par les rivalités internes et des querelles de préséance , s’est radicalisé, pour se focaliser sur des actes suicidaires qui sont autant de fautes politiques de comportements irresponsables, lourds de menaces pour la paix, la sécurité et la stabilité du Pays » avertissent  les leaders du Fal 2012 dans une déclaration. Selon  Mamour Cisse , le porte-parole du jour , les leaders du  M23   ont servi, depuis des mois des discours mensongers, construits pour déformer la vérité et provoquer l’indignation et la révolte. Ce qui fait dire  à Djibo Leyti Ka que l’opposition s’est gouré sur la validité de la candidature de Wade. « Ils ont prétendu que le président Wade, en se portant candidat, avait violé la constitution. Cela est faux, archi faux » martèle l’actuel ministre de l’environnement avant de préciser que la candidature de Wade, en 2012 est régie par la constitution de 2001 et non par celle de 1963. Lire la suite

Appel à la résistance active contre le coup d’Etat constitutionnel de Wade

La validation de la candidature de Wade par le conseil constitutionnel a réveillé le démon qui dormait au sein du M23. Après l’annonce des manifestations ont éclaté partout dans le pays. Le M23 a donc réagi en adressant un message fort au conseil constitutionnel et au Président en Exercice Abdoulaye Wade pour le respect de la constitution. Je vous propose l’intégralité de la déclaration du M23 sur mon Blog

Lire la suite

Présidentielle 2012: Presse étrangère.Youssou Ndour est le cadet des soucis de Wade

Jamais dans l’histoire politique du Sénégal, une candidature à la présidentielle n’a connu un tel engouement de la part de la presse internationale. L’entrée en politique du chanteur Youssou Ndour a fait le buzz à la radio comme à la télévision et surtout sur internet. La candidature du lead vocal du « super étoile » est grandiose. Je n’en disconviens pas et Je n’irai pas chercher loin dans mon analyse. D’abord Youssou Ndour est un citoyen comme tout bon sénégalais, il a le droit de se présenter à l’élection présidentielle. Nous sommes tous d’accord. Mais mon problème se situe au niveau de la comparaison faite par la presse internationale entre Youssou Ndour et Abdoulaye Wade. Lire la suite

Et…Wade reporta l’élection présidentielle

A l‘heure actuelle où tous les débats portent sur l’élection présidentielle au Sénégal, il se passerait des choses pas tout à fait catholique au sein du parti au pouvoir. Comme vous le savez, le président de la république dans une situation inconfortable, est en passe de tout faire pour sauver son honneur. Selon certains de ses proches collaborateurs, il ne dort plus sur ses deux oreilles. Conscient du danger qui le guette, sans parler de la pression de l’opposition et du M23, Wade est assis sur des « braises ». Il ne veut pas quitter le pouvoir affirmant que sa mission n’est pas encore terminée.

Lire la suite