Skip to main content

Retour au Sénégal du journaliste blogueur Makaila: Reporters sans frontières écrit à Macky Sall

941785_10151236347107537_1143594436_nL’exil du Blogueur Tchadien Makaila en Guinée a fait réagir l’Ong Reporters sans frontières. Dans une longue lettre adressée au président de la République, l’organisation internationale de défense de la liberté de l’information, attire l’attention de Macky Sall sur la situation actuelle du Blogueur.

 » Dès son arrivée à Dakar, M. Nguebla a multiplié les démarches auprès des autorités administratives pour légaliser sa présence sur le territoire sénégalais. En 2005, il a introduit une requête en première instance auprès de la Commission Nationale d’Eligibilité dans le but d’obtenir le statut de réfugié politique.

Ce statut lui a malheureusement été refusé en novembre 2005. Makaïla Nguebla a sollicité, en mai 2011, l’aide de M. Abdoulaye Wade, alors président de la République du Sénégal, pour l’obtention d’une carte nationale d’identité. Cette dernière lui a été refusée » explique Reporters sans frontieres. Lire la suite

Les journalistes et blogueurs dénoncent l’expulsion de Makaila Nguebla et s’inquiètent des libertés au Sénégal

makaila

Les journalistes-blogueurs et le Réseau des Blogueurs du Sénégal dénoncent avec la dernière énergie l’arrestation et l’expulsion du journaliste blogueur Tchadien, Makaila Nguebla  par les autorités sénégalaises vers la Guinée Conakry.

Le Sénégal a toujours été une terre d’asile et garant des libertés notamment d’expression. Les blogueurs aussi bien les professionnels de la presse en ligne s’inquiètent fortement de cette arrestation qui porte sérieusement atteinte aux dispositions de notre Constitution mais aussi de l’article 19 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et de beaucoup d’autres textes et traités internationaux ratifiés par le Sénégal.

Les journalistes en ligne et le Réseau des Blogueurs du Sénégal interpellent les autorités sénégalaises sur les véritables motifs de cette arrestation. Ils espèrent que leur camarade ne fera pas l’objet d’une extradition vers le Tchad après la Guinée. Si tel est le cas, le Sénégal serait moralement responsable de tout ce qui pourrait advenir.

Lire la suite