Skip to main content

Affaire des 20 milliards de la Sudatel:Le sursis à statuer aurait pu sauver Abdoul Latif Coulibaly. Est-ce que ses avocats y ont pensé?

Abdoul Latif  Coulibaly vient d’être déclaré, selon le langage des juristes, atteint et convaincu du délit de diffamation envers Thierno Ousmane Sy et condamné à un mois de prison assorti de sursis avec paiement de la somme de 20 millions de FCFA à titre de dommages-intérêts.

Cette condamnation est désolante, malheureusement elle est devenue la règle, dans tous les cas similaires c’est toujours le journaliste qui est condamné et jamais on ne connaitra la vérité sur le fond de l’affaire.

Question : Est-ce les magistrats du siège chargés de connaitre de l’affaire qui ne s’acquittent pas bien  de leur mission ?  Ou est-ce  les avocats chargés de la défense du journaliste  qui ne sont pas à la hauteur ?

De toute évidence, le tribunal  ne peut juger qu’en fonction du délit pour lequel il a été  saisi.

Dans l’affaire du Directeur de publication de la « Gazette », le tribunal n’a été saisi que du délit de diffamation. En conséquence il ne peut aller plus loin.

La plupart des journalistes font la confusion entre le délit de diffamation qui est personnel, dont le ministère public n’a rien à voir et l’affaire elle-même (corruption des 20 milliards dans l’affaire Sudatel) qui est l’enjeu principal.

Le juge qui est saisi du délit de diffamation ne cherche pas à savoir si la corruption portant sur les 20 milliards existe ou pas. Ce qui l’intéresse n’est rien d’autre que la relation personnelle Latif Coulibaly- Thierno Ousmane Sy.

En d’autres termes le juge pénal se pose la simple question suivante : «  l’article de la « Gazette » porte-il atteinte à la considération ou à la dignité de Thierno Ousmane Sy, conseiller en TIC du président de la République ? Et si Latif n’a pas la preuve de ses allégations il est automatiquement condamné.

Pourtant le fait de corruption peut bien exister sans que Latif  n’ait  les preuves.

Latif Coulibaly avait-il les chances de s’en tirer ?

La réponse est oui ! Si ses avocats avaient poussé leurs recherches ils auraient pu trouver la solution dans le droit  pénal spécial traitant de la diffamation.

En quoi faisant ?

« Lorsque le fait imputé est l’objet de poursuites commencées à la requête du ministère public ou d’une plainte de la part du prévenu, il sera, durant l’instruction qui devra avoir lieu, sursis à la poursuite et au jugement du délit de diffamation »

Cela veut simplement dire qu’il aurait suffit  avant la tenue du procès en diffamation que, soit le procureur de la république ou Abdoul Latif Coulibaly lui-même  eut déposé une plainte au principal contre le ou les auteurs de la corruption ayant entrainé les détournements des 20 milliards de la Sudatel  pour que le tribunal saisi de l’affaire en diffamation ordonne le sursis à statuer.

Le sursis à statuer signifie, avant que le tribunal ne se prononce sur le délit de diffamations qui est accessoire, il doit attendre que la juridiction saisie de l’affaire de corruption au principal se prononce définitivement.

On entend par définitivement, un arrêt définitif de la chambre correctionnelle qui peut prendre des années et des années.

Les journalistes qui, à bon droit dénoncent et divulguent les malversations au Sénégal doivent, pour se prémunir contre les procès en diffamation qu’ils perdent toujours, avoir le courage de déposer eux mêmes plainte au principal contre les auteurs de malversations, puisque le ministére public qui devait normalement s’autosaisir refuse de le faire.

Basile Niane

Journaliste-Blogueur

Coordonnateur du Réseau des Blogueurs Sénégalais

The following two tabs change content below.
basile
Journaliste blogueur qui vit d’internet, je fais partie du cercle restreint des journalistes sénégalais qui s’activent pleinement dans le blogging. Actuellement journaliste à Seneweb.
basile

basile

Journaliste blogueur qui vit d’internet, je fais partie du cercle restreint des journalistes sénégalais qui s’activent pleinement dans le blogging. Actuellement journaliste à Seneweb.

13 thoughts to “Affaire des 20 milliards de la Sudatel:Le sursis à statuer aurait pu sauver Abdoul Latif Coulibaly. Est-ce que ses avocats y ont pensé?”

  1. I wish to express thanks to the writer for rescuing me from such a setting. Right after surfing around throughout the search engines and seeing methods which were not pleasant, I figured my life was over. Being alive devoid of the answers to the issues you’ve fixed by way of your good short post is a crucial case, and the ones which may have negatively damaged my entire career if I hadn’t come across your web page. Your own personal knowledge and kindness in playing with the whole thing was tremendous. I am not sure what I would have done if I had not come across such a thing like this. I am able to at this time look forward to my future. Thanks very much for your professional and result oriented guide. I won’t hesitate to refer the blog to any individual who requires care about this subject matter.

  2. A friend of mine advised this site. And yes. it has some useful pieces of info and I enjoyed reading it. Therefore i would love to drop you a quick note to express my thank. Take care

  3. I’m the same way, I do my best to remain neutral. It’s hard, if you communicate with the person the other person dislikes, then you fall out of favor with them! I simple can’t dislike a person, just because someone else does, I just can’t.

  4. I dont think Ive scan anything like this before. So good to find somebody with some original thoughts on this subject. cheers for starting this up. This website is something that is needed on the web, someone with a little originality. Good job for bringing something new to the internet!

  5. Well, I am so excited that I have found your post because I have been searching for some info on this for almost three hours! You’ve helped me a lot indeed and by scaning this story I have found many new and useful information about this subject!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.