Pénurie de sel et d’iode au Sénégal : les prix passent du simple au double

Étiquettes
25 mars 2011

Pénurie de sel et d’iode au Sénégal : les prix passent du simple au double


Le Sel semble tellement banal dans nos compositions culinaires qu’on oublie à tort toute son importance. Depuis quelques semaines ce produit se fait de plus en plus rare sur le marché et le panier de la ménagère sent lourdement un chaos. Les prix passent du simple au double. Selon des spécialistes, cette situation est causée par une  pluviométrie et une neige abondantes dans les pays européens, qui ont consommé beaucoup de sel. Outre le Sel ,l’iode est aussi menacé. Avec la catastrophe au Japon, il a été dit que l’iode peut servir de protection contre les radiations.

Bien que l’iode qui diminue certains risques ,soit loin d’être un produit miracle, les chinois ont fait de longues files d’attente pour se procurer du sel iodé,espérant se prémunir d’une contamination. Tant de raisons qui font que le sel et l’iode sont très prisés par ces pays.

«  Pour lutter contre le goitre et la malnutrition, le Sénégal avait fait fini par instaurer l’iodation de tout sel à 50 ppm. Si on laisse les pays étrangers prendre le stock national ,on court droit vers une catastrophe » préviennent une source .

Du coté de la Direction du Commerce on parle de difficultés liées à l’approvisionnement. A kaolack (la région où on cultive le plus le sel), la production est suffisante. S’il y a un manque dans la capitale, le blocage se situe probablement au niveau des groupements d’intérêt économique qui acheminent la denrée à Dakar

Partagez

Commentaires