l’Etat rackette les sociétés de téléphonie pour financer le « plan Takkal » de Karim Wade

Étiquettes
2 avril 2011

l’Etat rackette les sociétés de téléphonie pour financer le « plan Takkal » de Karim Wade

Quand le fils du président a besoin de quelques choses il suffit simplement de claquer les doigts  pour que l’état du Sénégal panique. C’est peut être une exagération me diriez vous mais moi je ne pense pas puisque   Karim Wade   a besoin de 650 milliards pour financer son « Plan Takkal »  nous sortir des ténèbres , et voila que l’Etat compte augmenter l’impôt des entreprises de téléphonie et exhumer la surtaxe sur les appels téléphoniques entrants pour permettre au ministre de l’Energie de collecter la somme demandée.

Habib Sy, le directeur de Cabinet du président de la République, a déjà reçu les syndicalistes de la Sonatel pour les sensibiliser afin qu’ils s’approprient le projet, mais ces derniers l’ont catégoriquement rejeté renseigne  le site internet nettali.net. Pour être plus explicite les journaux en font leurs choux gras

Le journal le populaire titre « Pour financer le plan Takkal de Karim Wade, l’Etat exhume la taxe sur les appels entrants »,

En effet, selon « Le Populaire », « le projet de surtaxer les appels téléphoniques entrants n’est guère abandonné par l’Etat. Et le recul, qui a été observé après les rejets essuyés de la part des travailleurs des télécommunications et de l’opinion de manière générale, n’a été que pour mieux sauter.

l’Etat revient à la charge et exhume ce dossier qui a été l’objet de toutes les controverses et même de procès. Les travailleurs de la Société nationale des télécommunications (Sonatel), par le biais de l’intersyndicale de l’Amicale des cadres, ont été reçus par le Directeur du président de la République, Habib Sy. Une audience qui a eu lieu avant-hier et qui avait pour objet d’exprimer à nouveau la volonté de l’Etat d’appliquer la surtaxe sur les appels téléphoniques entrants au Sénégal. Et ce, avec l’appui de Global Voice. Ce qui avait pourtant fait l’objet du décret 2010-632, suspendu en partie (article 6 à 11) par le décret 2010-1524 », révèle « Le Populaire ».

« Walfadjri » ajoute que « l’Etat rackette les opérateurs de téléphonie ». « Le ministre de l’Economie et des Finances a annoncé, au cours du dernier conseil des ministres, des mesures qui ne feront pas sourire les sociétés de téléphonie mobile. En effet, pour couvrir les besoins du Plan Takkal de l’année 2011, estimés à 145 milliards, Abdoulaye Diop compte augmenter l’impôt sur les sociétés des entreprises du secteur de la téléphonie mobile qui, selon lui, affichent une bonne santé financière. Les ressources de l’autoroute à péage ainsi que celles de l’aéroport Blaise Diagne seront aussi mise à contribution pour mieux alimenter le Plan Takkal de Karim Wade ».

Partagez

Commentaires